Bovet OttantaSei Perego 06

Bovet OttantaSei designed by Pininfarina: légèreté et transparence

Quand la manufacture Bovet et le plus célèbre nom du design italien s’unissent autour d’un projet horloger, cela donne une collection hors norme de garde-temps. Voyage guidé dans une prouesse tant stylistique que technologique, avec le dernier-né de la saga, le tourbillon volant OttantaSei.

Par Marco Gabella
Co-fondateur - Editeur Exécutif

Bien souvent, l’approche en design horloger se résume uniquement à l’intégration d’un mouvement existant dans un boîtier. Le territoire du designer est donc restreint par les dimensions et l’architecture du calibre. Si cette méthode offre un confort certain lors du développement, elle ne permet cependant aucune réelle innovation horlogère. Au mieux peut-elle avoir un effet sur les finitions ou encore les matériaux.

Bovet OttantaSei Assemblage de la Bovet OttantaSei

En 2010, La Manufacture Bovet et le bureau de style Pininfarina marquent les esprits avec la sortie du Tourbillon Ottanta, première création commune à porter la griffe du designer italien. Ce garde-temps mythique a défini les bases et codes esthétiques d’une collection enrichie depuis par de nouvelles collaborations.   

De la feuille blanche au design intégré

Pour ce dernier opus, les techniciens et horlogers de Bovet 1822 ainsi que les designers de Pinifarina ont choisi le terme «light» comme point de départ de leurs réflexions. Ce mot, qui signifie en anglais à la fois la lumière et la légèreté, présidera à toutes les étapes du développement.

Bovet OttantaSei Positionnée à 12h la couronne est facilement accessible

Dès la prise en main du tourbillon volant OttantaSei, ces objectifs de transparence et de légèreté sont perceptibles au premier coup d’œil: boîtier réduit au strict minimum et ajouré par une «verrière» constituée de 4 glaces saphir; mouvement squeletté à l’extrême dévoilant les composants dans un jeu de lumières; ou encore, cage de tourbillon semblant littéralement flotter à 6 heures tout en faisant écho aux deux cadrans, celui des heures et des minutes ainsi que celui dédié à l’indication de la réserve de marche.

Si la Bovet OttanSei reflète de façon aussi limpide les valeurs définies lors du projet initial, c’est qu’aucun compromis n’a été réalisé lors de sa conception. Au contraire, de multiples innovations, dont trois faisant même l’objet de brevets spécifiques, ont été mises en œuvre pour préserver l’idée originale. Cette rigueur absolue a permis une approche parfaitement intégrée du design qui du coup, interagit de façon simultanée sur tous les paramètres esthétiques et techniques. Il est ainsi quasiment impossible d’évoquer séparément le design de la carrure et celui du mouvement, tant l’ensemble apparaît comme visuellement imbriqué et interdépendant.

Bovet OttantaSei Bovet OttantaSei, un tourbillon volant avec 10 jours de réserve de marche

La manufacture intégrée au service de la mission initiale

Si cette approche radicale a pu voir le jour sans être galvaudée, c’est avant tout grâce aux compétences techniques et à l’outil de production de la manufacture Bovet. Répartie sur les sites du château de Môtiers et de Tramelan, la Maison Bovet a fait le choix depuis des années de regrouper à l’interne pratiquement toutes les compétences. Cette main-mise sur son outil de production lui garantit une flexibilité totale dans ses développements. De l’étampage à la fabrication des spiraux, le pôle de compétences à disposition est des plus impressionnants. S’y ajoute, avec notamment un atelier de gravure, l’exceptionnel savoir-faire en terme de terminaisons et de décorations.

La nouvelle Bovet OttantaSei, grâce à cette maîtrise des processus de développement et de fabrication, est une réussite tant horlogère que stylistique. Car, au lieu d’adapter le projet initial à la réalité technique à disposition, le bureau technique et les horlogers de la Manufactures Bovet n’ont eu de cesse de faire évoluer au passage la science horlogère et de proposer des innovations là où d’autres auraient choisi le compromis.

La Bovet OttantatSei au porté La Bovet OttantatSei au porté

Ce cercle vertueux entre design et production est tellement rare, quel que soit le domaine de création, qu’il convient ici de le souligner. Derrière chaque objet mythique et intemporel que le design industriel du XXème siècle a porté jusqu’à nous, il est troublant de constater que l’on retrouve invariablement une collaboration étroite entre le designer et le fabricant. Citons par exemple les chaises en bois cintré d’Alvar Aalto ou de Charles Eames. Sur le long terme, leur conception a fait l’objet d’un véritable partenariat de développement initié par leurs éditeurs respectifs, à savoir Artek et Hermann Miller. L’innovation en design est due à la volonté conjointe de faire avancer la technologie au service de l’objet projeté sans s’éloigner de sa fonction originelle.

Un garde-temps conçu pour le porteur

Nous avons eu l’opportunité de tester pendant plusieurs jours la version titane du tourbillon Bovet Ottantasei. Lorsqu’un objet remplit pleinement sa fonction, c’est en condition d’utilisation que l’on comprend mieux cet état de grâce. C’est donc effectivement au poignet que se dévoile pleinement la justesse de ce garde-temps. Avec moins de 16 grammes de titane grade 5, le boîtier semble littéralement réduit à sa plus simple expression, avec suffisamment de matière, mais pas plus, pour permettre d’enchâsser les deux glaces latérales courbées ainsi que celles de la face et du fond. Ce dépouillement a notamment été rendu possible par un ingénieux système d’emboîtage par le fond.

Bovet OttantaSei L'ergonomie de la Bovet OttantaSei en fait un garde-temps pour tous les poignets

Positionnée à 12 heures, la couronne est facilement accessible. Elle autorise tant un réglage aisé de l’heure qu’un remontage facilité du mouvement. Doté de 10 jours de réserve de marche, le calibre 17BM03 dispose d’un système d’armage comprenant un différentiel sphérique breveté permettant de remonter le mouvement deux fois plus rapidement. Détail caractéristique des garde-temps Bovet, la couronne est intégrée dans une bélière sans cornes visibles, à la façon d’une montre de poche. Les éléments de carrures se terminent sur un bracelet caoutchouc doublé d’alcantara, prolongeant la sensation de légèreté de l’ensemble tout en ajoutant une touche de sportivité. Cette manière de faire offre un confort au porté non dépendant de l’ouverture de la caisse ou encore de la dimension des cornes. L’ergonomie offerte est donc invariable au point de convenir à tous les gabarits de poignets.

Comme évoqué précédemment la lisibilité des informations (heures/minutes et réserve de marche) est immédiate, les deux cadrans contrastant, sur le plan de la gamme chromatique, avec l’ensemble des autres composants. C’est ensuite par le tourbillon volant double face breveté que l’œil est attiré. Avec son pont unique, avec la disposition de son échappement et du spiral, de part et d’autre du point de fixation central, jamais tourbillon n’aura semblé à ce point libre dans sa cage…

Bovet OttantaSei Bovet OttantaSei réalisée en collaboration avec Pininfarina

Après la découverte de ce qui est l’essence même d’un garde-temps, ses fonctionnalités, le porteur aura tout le privilège de s’apercevoir peu à peu de la subtilité architecturale du mouvement et du soin particulier apporté à ses finitions: microbillage, étirage, perlage, Côtes de Genève, anglage main… Une liste d’opérations qui ressemble à un inventaire de compétences tant chaque composant a fait l’objet d’un traitement spécifique. Malgré cette somme impressionnante d'attentions, l’ensemble se révèle d’une grande sobriété. En effet, côté couleur dominante, le gris s’interprète en une palette élargie - 34 tonalités différentes en tout - allant vers le plus ou le moins de noir ou de blanc.

Disponible en 3 versions, or rouge, titane et titane DLC noir, ce tourbillon volant Bovet OttantaSei est proposéen série limitée de 86 mouvements. Si les versions titane ont un aspect plus sportif, il se dégage de celle en or rouge une énergie différente, plus radicale voire instinctive.

Bovet OttantaSei Bovet OttantaSei au poignet

Transparence et légèreté? Tels étaient les mots d’ordre du départ. En s’investissant autant dans le respect de ces deux lignes directrices initiales, les équipes de la Manufacture Bovet et celles de Pinifarina ont su créer, par leur énergie commune partagée, un garde-temps d’exception alliant rigueur et performance.

DECOUVREZ NOTRE PAGE SPECIALE!

Bovet OttantaSei by Pininfarina on watchonista.com

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.

Bovet 1822 par Pininfarina : à la vitesse grand V

Par Valeria GaravagliaContributeur
Qui dit collaboration entre deux des marques les plus influentes et respectées de leurs domaines respectifs dit forcément création de...

Montres et automobiles d'exception: les nouveautés 2016 - part 3

Par Rémy SolnonJournaliste spécialisé
Il y en aura pour tous les goûts, pour tous les budgets. L’année 2016 a été et sera riche en nouveautés horlogè...

La Bovet OttantaSei par Pininfarina en test

Par Amr SindiExpert alias the Horophile
Une approche plus intégrationniste du partenariat horloger: rencontre avec l'OttantaSei de Bovet par Pininfarina.

Bovet et Pininfarina présentent la sculpturale Ottantasei

Par Louis NardinJournaliste
Pour cette 6ème collaboration, le bureau de design turinois et l’horloger suisse ont dénudé le cœur de la nouvelle Ottantasei...

Portée pour vous: La Bovet Pininfarina OttantaSei 10-Day Flying Tourbillon

Par Monochrome Watches
Imaginons l’alliance d’une des meilleures manufactures du moment, connue pour sa maitrise des mouvements et tourbillons ajourés, et du plus...

OttantaSei –€“ making design real

Bovet OTTANTASEI un tourbillon volant dessiné par Pininfarina

Pascal Raffy et Paolo Pininfarina nous parle de la Bovet OttantaSei